La photo animalière avec Nathalie !

Je suis ravie de vous annoncer le lancement d’une série d’interviews de passionné(e)s de photographies, de nature, de faune & de flore. Ce sont des personnes engagées dans la protection de notre belle biodiversité. Elles ont des histoires magnifiques à raconter, des connaissances précieuses à transmettre. Leur vision est très intéressante et je vous invite, si vous le souhaitez, à échanger avec elles, via les liens communiqués. 🙂

(L’article est plus agréable à lire sur ordinateur, notamment pour bien profiter des photos de Nathalie présentes ici). Les photos sont donc protégées par son droit d’auteur 🙂

Un énorme merci à Nathalie qui a accepté de se prêter au jeu de cette interview ! 🙂 Amoureuse de la nature, prenant soin de tous les êtres et profitant de chaque instant présent, ses mots sont très touchants. On sent une réelle volonté de s’engager pour faire passer des messages pour la protection de tous ces trésors sauvages, à travers de la photographie animalière.

Bonne lecture ! 🥰

QUI EST NATHALIE ?

Je me présente, Nathalie Malbrunot, 56 ans, j’habite le département de l’Allier dans une maison dont le grand jardin jouxte un
terrain de 2000m2 et que j’essaie de préserver afin d’y accueillir la petite faune, des insectes et des oiseaux. Depuis de nombreuses années, je m’intéresse aux oiseaux et si la photographie a toujours été une passion, ce n’est que depuis 4 ans que j’ai sauté le pas de passer au reflex. Allier passion de la Nature et passion de la photo pour essayer de faire passer des messages importants pour la sauvegarde de notre écosystème, c’est aussi mon but.

Que t’apporte la photographie animalière ?

Photographier me permet plusieurs choses :

  • Garder une image
  • Partager mes rencontres
  • Figer un instant
  • Reconnaître un oiseau, un insecte ou une fleur par des recherches à partir de la photo
  • Faire connaître les oiseaux que l’on peut rencontrer dans nos campagnes et dans nos jardins

Et cependant, je ne photographie pas toujours ce que j’observe, soit parce que je n’ai pas le matériel avec moi, soit tout simplement parce que je suis subjuguée par la beauté de la Nature et que j’oublie de photographier !

Pourquoi la photo animalière, depuis quand ? 

Ce qui m’a donné l’envie de photographier les animaux ? Et vraiment de me lancer avec un bon appareil photo ? Ma rencontre en 2017 avec maître Goupil … Quand je me suis retrouvée face à lui, juste avec un petit appareil compact, que nos regards se sont croisés quelques minutes, qu’il n’a pas bougé et que son regard perçant a traversé mon cœur, j’ai eu un déclic ! La photo n’est ni belle, ni moche, ni composée ni exceptionnelle et de qualité moindre mais il était là un peu comme un messager. J’ai eu la chance dernièrement de rencontrer un autre renard (en photo) et de passer 35 minutes de bonheur avec lui … Cette fois-ci, c’est lui qui m’a approchée !

Quel est ton objectif, le message que tu souhaites faire passer ?

Partager mes photos me permet de faire connaître des oiseaux souvent peu connus du grand public. Je me rends compte souvent, que lorsque je montre mes photos des oiseaux du jardin à mon entourage, ceux-ci sont étonnés de voir tant de diversité ! « Ah oui ?? Mais dans ton jardin ? Il y a ça ?? »
Mes photos ne sont pas artistiques, j’essaie quand même de composer, mais je reste débutante dans ce domaine. Si déjà j’arrive à faire passer un message pour certain(e)s, c’est pour moi une réussite. Les conseils sont toujours bienvenus.

As-tu une idée du temps passé sur le terrain pour la photo animalière ?

Je peux rester des heures dans le jardin à guetter, observer, étudier les comportements des oiseaux. Je sais quand ils viennent manger ou boire. Pour la faune des campagnes et des forêts, je n’ai pas l’occasion de faire de longs affûts. Je pratique plus la billebaude. Mais j’essaie au maximum de respecter la Nature.

Que penses-tu de l’éthique en photographie animalière et quelle est ton éthique, ton exigence lors de tes sorties photos ?

En forêt, je deviens l’intrus, mon but n’est pas de faire fuir les animaux, ni de les déranger. Je ne vais donc pas y aller pour faire « LA » photo et occasionner volontairement la fuite de l’animal.

Depuis 3 années, je vais au brame et force est de constater que les dérangements sont nombreux … Faire des photos pour faire des photos, assis sur les capots des voitures, phares projetés sur les cerfs, musique à fond et portières qui claquent ..

Vaste sujet que l’éthique en photo animalière …. Si on ne connaît pas les habitudes des animaux, à mon avis il faut éviter de vouloir faire une photo … Qui, au final, sera ratée selon moi … L’animal sera photographié en fuite ou avec le regard inquiet …
Quel intérêt ? Je pense qu’il faut parfois des mois pour comprendre, savoir où photographier un animal et étudier ses habitudes… Tout se prépare afin d’éviter les dérangements

En forêt, je deviens l’intrus, mon but n’est pas de faire fuir les animaux, ni de les déranger. Je ne vais donc pas y aller pour faire « LA » photo et occasionner volontairement la fuite de l’animal.

Nathalie

Quels sont les photographes qui t’inspirent et pourquoi ?

De nombreux photographes animaliers m’inspirent par la beauté de leurs clichés et surtout par leur approche de la Nature. Connus ou inconnus , rencontrés sur les réseaux sociaux. Je ne citerai personne par peur d’en oublier !

Ce qui me fait surtout plaisir, c’est de voir que des jeunes se mobilisent pour tenter de faire comprendre que la Nature doit être protégée. Les oiseaux disparaissent à une vitesse phénoménale. Alors quand je vois l’engagement de certains jeunes qui agissent en faveur de la cause animale, c’est un grand pas.
Si rien n’est fait, combien d’espèces n’existeront plus que sur des photos ?

Quelle est la photo dont tu es la plus fière ?

Je n’ai aucune photo dont je suis la plus fière ! Et j’ai des challenges plein la tête ! Mais il me faudra encore beaucoup d’années pour les réaliser !! Sauf que le téléobjectif est lourd et que le poids des ans le deviendra aussi !!!

J’aimerais réaliser une belle photo et pourquoi pas l’exposer un jour, mais je ne suis jamais satisfaite, en fait ! Et quand je vois les photos superbes des personnes que je suis sur les réseaux sociaux alors j’ai de gros doutes sur mon travail !

Passer des instants à observer la Nature, écouter les oiseaux, les sons de la forêt, les murmures des arbres, croiser le regard d’un animal, n’est ce pas tout simplement magique ?

Nathalie

Retouches-tu tes photos ?

Je retouche rarement mes photos…. J’ai aussi beaucoup de mal à supprimer les photos. Il me faut du recul pour le faire !
J’essaie juste d’ajuster un peu la lumière, parfois recadrer un peu.

D’autres domaines en photo t’intéressent-ils ?

Même si j’ai une préférence pour la photographie animalière, j’aimerais me tourner vers les paysages et essayer d’autres compositions.

Quel est ton matériel photo ?

Côté matériel, j’ai d’abord acheté un Nikon D7200 et un Tamron 150-600mm G2. L’inconvénient, c’est qu’il me fallait changer d’objectifs pour photographier les paysages ou faire de la macrophotographie (Tamron 90mm). Donc récemment, j’ai acheté un deuxième boitier, le Nikon D500, revendu le téléobjectif Tamron et me suis offert le 200-500m Nikkor. Ce boîtier me sert pour l’animalier le plus souvent. L’autre boitier, pour les paysages, la macro.

Un petit mot pour finir l’interview ?

Profitez de votre passion, aimez la Vie et la Nature et protégez-là … C’est grâce à elle que nous pouvons exercer cette passion de la photographie !

(15 commentaires)

  1. Merci Léa pour cette interview que j’ai faite avec grand plaisir ! Grâce à Instagram, j’ai pu découvrir de belles personnes dont tu fais partie. Merci pour tes photos et tes partages et ton engagement envers la protection de la Nature.

  2. Belle interview, c’est intéressant de lire ces aspects de ta passion et ce qui te y a amené, bravo pour votre travail…

  3. Bravo Nathalie, on voit tout de suite la vraie passion qui t’anime et anime tes photos !!! Tu pourrais largement exposé, car vraiment tu es top pour réaliser de beaux clichés animaliers !! ❤️

  4. Une très riche interview pour une vraie passionnée !! Bravo ! Tu fais de très belles photos, et tu es patiente !!
    J’ai aussi le 200-500, malheureusement il est lourd. Du coup, je ne m’en sert pas souvent…

    1. Merci beaucoup Olivier. C’est vrai, le téléobjectif est lourd et je fais toutes mes photos à main levées donc parfois ça devient un peu difficile…

  5. Première interview et wow magnifique ! Un grand merci à Léa pour cette idée, pour son travail et pour son choix de photographes talentueux et respectueux de la Nature. J’ai découvert ton univers Nathalie grâce à Léa et un grand bravo à toi également pour ton travail photographique, j’adore ton univers !

  6. Bravo pour cette Interview extrêmement intéressante…merci de nous faire découvrir la faune et la flore qui nous entourent, devant lesquelles nous ne prenons pas toujours le temps de nous extasier. Tes photos magnifiques et tellement vivantes nous enchantent.

    1. Merci Marie. Léa est une belle personne. Et les photographes qui laissent leurs interviews après la mienne sont vraiment supers ! Samuel, toi ! Allez au prochain ou à la prochaine…. C’est chouette tout ça !
      (chouette… Je voudrai bien la voir !!)

Répondre à Van Inghelandt Olivier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s