La photographie animalière avec Manon !

Bienvenue dans le magnifique univers de Manon à travers ses photos et ses vidéos ! Son interview vous en apprendra plus sur sa vision de la photographie animalière et sur les messages qu’elle souhaite faire passer à travers son travail. Un de ses objectifs étant de sensibiliser à la faune méconnue et victime de préjugée.

(L’article est plus agréable à lire sur ordinateur, notamment pour bien profiter des photos de Manon présentes ici). Les photos sont donc protégées par son droit d’auteur.

Bonne lecture ! 🥰

QUI EST MANON ?

Manon Béréhouc, 21 ans, je suis originaire du Finistère Sud et je pratique la vidéographie et la photographie animalière depuis quelques années maintenant ! 

Toujours étudiante, j’ai achevé mon BTSA Gestion et Protection de la Nature en Deux-Sèvre. Par la suite je souhaite continuer vers une licence et j’espère intégrer l’IFFCAM ( L’institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute ) en 2022 pour devenir cinéaste animalier ! 🙂

 Pourquoi la photo animalière, depuis quand ? Quels sont tes objectifs, le message que tu souhaites faire passer ?

J’ai débuté la photographie animalière pour capter et surtout immortaliser mes rencontres au quotidien ! La vidéo est venue par la suite, et constitue maintenant le plus gros de mon travail. D’une manière générale j’essaie à mon niveau de sensibiliser au travers de mes images et vidéos le public à la faune sauvage et à l’importance de sa préservation. J’ai une conviction énorme à savoir que naturellement on protège que ce que l’on connaît… alors faire connaître la faune sauvage permet de mieux la conserver si on s’y intéresse un minimum ! 🙂

Que t’apporte cette merveilleuse passion ?

Elle m’apporte du bonheur au quotidien, de la surprise, de l’émerveillement, de la joie, beaucoup de positif. La nature m’aide à me changer la tête, me vider l’esprit ! Je préfère parfois être en compagne d’animaux sauvage, seule dans la forêt, c’est tellement apaisant.

Tu apportes une affection particulière aux chauves-souris, peux-tu stp nous en dire plus et quelles actions tu as effectué pour leur sauvegarde ?

Oui en effet, les chauves-souris sont des animaux extraordinaires que j’affectionne tout particulièrement ! Depuis maintenant plus de 2 ans, je participe à différentes actions (le plus souvent avec des associations de protection de la nature) de suivis de populations tel que les comptages hivernaux, les comptages en sortie de gîte, des prospections diverses, des écoutes actives, les captures etc. Je passe actuellement ma formation d’habilitation à la capture des chauves-souris. Enfin, j’ai également crée des vidéos sur ces être incroyables, accessible à tous sur YouTube.

( « A la rencontre des chauves souris » @DSNE – « Préservation des Chauves-souris dans le bocage Deux-Sévrien » @DSNE –  » Le sommeil des chauves-souris  » @Manon Béréhouc – « Les chauves-souris face aux préjugés » @ Manon Béréhouc).

 As-tu une idée du temps passé sur le terrain ou en affût ?

Honnêtement je ne sais pas ! Parfois je peux rester 1 journée entière en affût, ou quelques heures, parfois je vais simplement me balader sur les chemins forestiers en forêt pendant 1 heure… Tout dépend du temps, du sujet que je cherche et de mon temps libre ! ☺

 Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer ?

La plus grande difficulté pour moi est le dérangement de la faune sauvage. Parfois on peut prendre toutes nos précautions pour ne pas se faire entendre, voir, sentir, mais le dérangement est quand même inévitable.

Je pense aussi très sincèrement que notre passion qui réuni toutes les personnes qui pratiquent de la photographie animalière ou naturaliste d’une façon générale, dérange obligatoirement la faune sauvage.

Lors de nos repérages, le vent qui tourne, nos pas qui paraissent pourtant si discrets sur un tas de feuille… Le dérangement ce n’est pas simplement le fait de faire fuir un chevreuil ou un renard dans un champs, vouloir traverser les barrières de protection des dunes pour aller prendre en photos les guêpiers d’Europe qui nichent un peu plus bas… (Oui oui c’est du déjà vu malheureusement..), (C’est ce que j’appelle le dérangement actif). Le dérangement c’est aussi laisser notre odeur sur un arbre avec un piège photo, sur une coulée, tout ça entre aussi en compte et c’est sur toutes ces petits détails qu’il faut prêter une attention particulière.

L’éthique en photographie animalière est un sujet sensible, qui ne fait pas l’unanimité. Pour ma part, lors de mes sorties je fais toujours en sorte d’être un minimum camouflé, je privilégie l’affut à la billebaude ! Je me positionne toujours face au vent.

La nature est la plus belle chose au monde selon moi, il est nécessaire de la protéger ! J’espère de tout cœur que les consciences vont changer afin de limiter l’impacte de l’homme sur l’environnement.

Quelle est ton approche lors d’une sortie photo ?

Avant toute chose, je repère toujours mes lieux d’affûts en amont ! Cela me permet de connaître le cortège d’espèces animales qui y passe ainsi que leurs habitudes de passage. J’utilise aussi mon piège photo également.

Peux-tu nous raconter ta plus belle rencontre animalière ?

Les plus belles rencontres sont souvent les plus inattenduesJe filmais tranquillement les jeunes ragondins de l’année lorsque qu’une Martre des pins est apparue de nul part, s’approchant a quelques mètre de moi ! Ça à duré quelques secondes et c’était incroyable !

 Quelles sont les espèces que tu rêverais de photographier et pourquoi ? / Quel est ton plus grand rêve en tant que photographe ?

Je rêve de rencontrer les orques… Ces animaux représente beaucoup pour moi, les photographier ou les filmer serait un accomplissement fantastique ! Photographier le loup est également un de mes souhaits ainsi que beaucoup d’autres espèces!

Quels sont les photographes qui t’inspirent et pourquoi ?

Vincent Munier est une personne que j’admire réellement ! Sinon, je n’ai pas spécialement de photographe qui m’inspire au quotidien  🙂

Que penses-tu des retouches en photo ?

Pour ma part je retouche mes photos ! Alors évidemment pas jusqu’à modifier les couleurs initiales, mais je modifie simplement les contrastes, la luminosité etc. Je n’ai pas d’avis vraiment tranché sur les retouches en photographie. ☺

Quelle est la photo dont tu es la plus fière ?

La photo des deux jeunes ragondins se disputant est une photo que j’apprécie énormément ! ☺Celle des Gorge Bleu est aussi une photo que j’aime beaucoup !! Je suis aussi fière de mes photos de chauves-souris même si l’aspect technique est loin d’être parfait !

As-tu d’autres domaines qui t’intéressent en photos et/ou d’autres passions ?

La faune sauvage et la nature me passionne d’une manière générale ! J’ai également un drone qui me permet de faire de jolies images ! J’aime les randonnées aussi ☺

Quels conseils donnerais-tu aux photographes animaliers ?

LE conseil que je donnerais c’est de connaître son sujet ! On ne peux pas partir à la recherche du castor en plaine céréalière par exemple… Connaître son cycle de vie, son habitat, ses mœurs sont les choses les plus importantes à savoir afin de le rencontrer dans les meilleures conditions ! Ensuite vient le moment de faire des recherches sur le terrain.

Quels sont tes projets, ton actualité, tes prochains challenges photo ?

J’ai énormément de projets vidéos en attente de réalisation, notamment ma série sur les espèces mal-aimées. Série initiée au départ lors d’un projet en lien avec mes études, je vais continuer ces minis vidéos qui ont pour objectif de lutter contres les préjugés de certaines espèces ! Les prochains épisodes porteront sur les requins, rongeurs, rapaces nocturnes etc ! ☺

 Un petit mot pour la fin de l’interview ?

La nature est la plus belle chose au monde selon moi, il est nécessaire de la protéger ! J’espère de tout cœur que les consciences vont changer afin de limiter l’impacte de l’homme sur l’environnement.

Recevez les derniers articles directement sur votre messagerie ! 🥰

(2 commentaires)

  1. Magnifique Interview de ta part Manon, j’adore ton univers et la façon dont tu vois les choses ! J’ai hâte de découvrir ton travail, surtout celui des espèces mal aimées ! Bon courage pour tes études 🙂

  2. Très belle interview Manon. Et je prends un grand plaisir à lire toutes les interviews proposées par Léa parues depuis la mienne. Une belle initiative et de belles personnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s