Reportage animalier : relâcher d’un putois

Bénévole photographe animalière au sein de l’association Faune Alfort, plus grand centre de sauvegarde de la faune sauvage de France (en terme d’animaux recueillis notamment : 7000 en 2021), j’ai eu la chance de participer à une journée consacrée à la protection du Putois, espèce méconnue et mal-aimée et pourtant merveilleuse et fascinante. De nombreuses personnes et associations s’engagent et luttent pour que le Putois devienne une espèce protégée (et ils ont bien raison !)

Sur les photos ci-dessous, Isabelle, Soigneuse chez Faune Alfort, et Thierry, Vice président de l’association, capturent le Putois dans son enclos de réhabilitation. La capture a été rapide et efficace, grâce à l’expérience d’Isabelle et Thierry mais également car le putois était plongé dans un profond sommeil, recroquevillé au fond de son abris.

Etaient présents :

  • La team Faune Faune
  • Pierre Rigaux, expert naturaliste
  • La SFEPM
  • Brut officiel / Nature
  • Le Parisien
  • #OnEstPrêt

Pierre Rigaux, Thierry Vesz (Vice président de Faune Alfort), Céline Grisot (Directrice de Faune Alfort)

Pourquoi ce jeune putois a-t-il été recueilli par Faune Alfort ? Il a été trouvé orphelin, ne pouvait pas subvenir à ses besoins dû à son jeune âge et risquait, notamment, fortement d’être attaqué par des parasites. Après avoir été soigné par les équipes de Faune Alfort, ce Putois a été transféré au centre de réhabilitation où il a pu s’adapter aux conditions extérieures au sein d’un enclos adapté à ses besoins. L’équipe soignante a constaté qu’il allait beaucoup mieux et qu’il était prêt pour retrouver la liberté !

 » Pierre Rigaux, chargé du dossier Putois à la SFEPM (Société Française pour l’Etude et la Protection des mammifères), est venu pour sensibiliser sur cette espèce considérée comme nuisible en France alors qu’elle est menacée. Aucun consensus scientifique ne fait état de la nuisibilité (espèce susceptible d’occasionner des dégâts) de cette espèce.  » (v/ Faune Alfort)

Un relâcher qui s’est très bien passé, dans un lieu choisi spécialement pour que ce Putois puisse vivre une vie dans un environnement adéquat à sa survie.

Pour aider le putois d’Europe à sortir de la catégorie des espèces nuisibles, et ainsi la protéger, vous pouvez retrouver son dossier sur le site de la SFEPM !

Parution de nos photos dans le Parisien pour accompagner un article sur le Putois.

A bientôt ! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s